Les traditions catholiques

La religion catholique est trés suivie à la Réunion : l'Eglise est beaucoup plus importante qu'en Métropole et les catholiques beaucoup plus pratiquants !

 

Exemples de cérémonies tout au long de l'année :

 

9 Octobre : La messe des pêcheurs

Comme chaque année, l’église de Saint-Gilles-les-Bains a accueilli la messe donnée en l’honneur des pêcheurs disparus.

Cela fait plus de 12 ans que la messe des pêcheurs de Saint-Gilles-les-Bains est organisée par l’association du Port de Plaisance de Saint-Gilles.

En tout, plus de 1 500 personnes se sont déplacées pour participer à cette messe.

Il s’agit d’une cérémonie où les professionnels de la mer demandent la bienveillance de la Vierge Marie. Les embarcations et les équipements sont également bénis à cette occasion.

Après la procession ce vendredi, les fidèles ont convergé vers le littoral. Des gerbes de fleurs ont été jetées en mer.

 


 

Des fleurs pour la Toussaint ... exactement la même tradition quand Métropole à trés peu de chose prés ...

 

(Résumé d'article linfo.re)

 

Afficher l'image d'origine

À l’occasion de la fête de la Toussaint, des milliers de croyants réunionnais se rendent dans les cimetières, en venant fleurir les tombes de leurs disparus.

 

Des bouquets en nombre à vendre directement devant les cimetières avant la fête de la Toussaint. gerbera, reine-marguerite, glaïeul ou rose... Ici, une grande partie des fleurs est cultivée dans le département.

Ce moment est très important pour les commerçants.

"Là pour l’instant n’a point de monde, i vende pas du tout. Il faut attendre la fête de la Toussaint".

Dans les cimetières, l’affluence est attendue pour la fête de la Toussaint.

Pour éviter la bousculade, beaucoup de croyants viennent avant la Toussaint pour se recueillir et fleurir les tombes.

 

Une habitude ancrée dans les mentalités

Pour ses proches disparus, Christian a dépensé près de 75 euros. "Mi occupe de la tombe de mon beau-père et de mon belle-mère. Tout le monde i occupe zot tombe, i plante, i arrose, tout ça là depuis dans not temps z’ancêtres. Nou lé habitué comme ça, lé obligé maintenant".

Pour l’événement, des milliers de plantes seront vendus aux abords des cimetières. Et, comme chaque année, pour éviter la propagation des moustiques, il est conseillé de remplacer l’eau des vases par du sable mouillé.

 

La Toussaint, fête de tous les saints.

Chaque 1er novembre, la Toussaint est la fête catholique de tous les saints connus et inconnus. L’Église honore ainsi la foule innombrable de ceux et celles qui ont été de vivants et lumineux témoins du Christ.

 


Veillée mortuaire : inquiétudes autour d'une tradition encore trés ancrée à la Réunion.

   
 

Actuellement en cours d’examen, la Loi Santé pourrait interdire les soins de conservation funéraire au domicile. En clair, cette proposition formulée par la ministre de la Santé Marisol Touraine représente une menace sur les veillées mortuaires, ancrées dans la tradition à La Réunion.

Si cette mesure est appliquée, elle pourrait remettre en cause la coutume de veiller les morts au sein des foyers.

Le 9 novembre prochain, si la loi Santé est adoptée en deuxième lecture à l’Assemblée nationale : les thanatopracteurs ne pourront plus effectuer de soins funéraires à domicile. C’est en ce sens que la veillée mortuaire est menacée.

La Conférence des Evêques exprime son inquiétude concernant cette possible interdiction des soins funéraires à la maison, une pratique ancrée dans la tradition à La Réunion. Par conséquent, la Conférence des Evêques a d’ores et déjà interpellé la ministre de la Santé à ce sujet. 

 

Pourra-t-on encore veiller nos morts à domicile ?

Si le projet de loi est adopté en deuxième lecture à l’Assemblée nationale le 9 novembre prochain, il imposerait aux entreprises de pompes funèbres de ne plus effectuer de soins funéraires à domicile.

En clair, il sera impossible de préparer un corps pour permettre aux proches et à la famille de le veiller à domicile.

Marisol Touraine - la ministre de la Santé - répondrait ainsi favorablement à une "ancienne revendication des associations anti-sida de lever l’interdiction, qui était discriminatoire selon elles, de pratiquer de tels soins sur des défunts touchés par le VIH".

Dans ce contexte, le ministère de la Santé a interpellé le Haut Conseil de la santé publique mais aussi l’inspection générale des affaires sociales afin d’obtenir leurs positions.

Ces deux autorités avaient déjà demandé la levée de l’interdiction concernant les défunts porteurs du VIH. Et pour une meilleure gestion des risques, le Haut Conseil de la santé publique et l’inspection générale des affaires sociales préconisent que "la thanatopraxie ne soit réalisée que dans des lieux prévus à cet effet".

 

Préserver les veillées mortuaires

Pour préserver les veillées, une solution serait d’acheminer le corps vers une chambre funéraire, pour la réalisation des soins, avant de le reconduire au domicile.

Mais ce transport pourrait être compliqué à réaliser, voir coûteux. Pour de nombreux catholiques, cette décision serait une atteinte de "la liberté des rites funéraires".

 

9 églises en un jour : pèlerinage à La Réunion

Pendant une journée, les Catholiques de La Réunion vont prier auprès des crèches de Noël de toute l’île.

De nombreux Catholiques font le pèlerinage des 9 crèches à La Réunion : Seul ou à plusieurs, les fidèles se rendent dans différentes églises et se recueillent devant les crèches de Noël.

 

Le matin, un groupe fait le tour des églises.

1er pèlerinage à Plateau-Caillou avant de prendre la direction de Saint-Paul et de se rendre à Sainte-Marie puis à Saint-Denis.

 

Pendant toute la journée, le groupe se rend dans les différentes églises et prie.

 

Pour de nombreux Chrétiens, c’est le moment de s’adresser directement à l’entité divine et demander grâce.

 

"Quant on regarde Jésus dans la paille, on regarde aussi Marie et Joseph. On se dit que leur amour paisible est plus fort que la pauvreté".

 

Cette tradition réunionnaise n’est pratiqué nul part ailleurs.

 

Le pèlerinage des 9 crèches à La Réunion est un moment à part dans la foi des Chrétiens de l’île. 

Depuis 5 ans, ce pèlerinage se fait en début d’année.

 


Mercredi des cendres : premier jour de carême pour les chrétiens

Antenne Réunion - Archives

 
 
 
 
 

40 jours avant Pâques, les fidèles entament leur pénitence. Les cendres sont en principe les cendres des rameaux de l’année précédente qui sont brûlés.

Le mercredi des cendres signe le début du carême pour la communauté chrétienne

Ce mercredi, la communauté célèbre la messe du "mercredi des cendres" et dans le même temps, le début du carême.

Le carême dure 40 jours : du Mercredi des Cendres, au dimanche de Pâques, (27 mars 2016, par exemple)

Pendant ce carême, les catholiques du monde entier se préparent à la fête de la résurrection du Christ, le jour de Pâques.

Les chrétiens sont donc invités à "changer de vie, à se “convertir”, au sens littéral du terme, c’est-à-dire à “se tourner vers” Dieu et vers autrui, en pratiquant la prière, le partage et le jeûne".

Chaque année, des célébrations ont lieu aux 4 coins de l’île.

Les fidèles recevront la bénédiction - une croix tracée avec de la cendre sur le front - qui marquera la présence de Jésus pendant leur période de privation.

Prières et jeûne attendent les fidèles, avant la célébration de la résurrection du Christ.

Il faut savoir que la période de carême fait écho à la pénitence menée par Jésus-Christ pendant 40 jours dans le désert. "Le carême constitue une manière pour les catholiques, de s’unir au Christ, tout en se focalisant sur le chemin qui les mène vers Dieu".

La période de carême sera également marquée par le vendredi Saint et se terminera avec la veillée pascale puis la fête de Pâques, moment de partage dans les foyers réunionnais et dans les familles chrétiennes du monde entier.

 

Mai : Le mois de Marie

Messe à la Vierge Noire.

 
 
 

L’évêque de La Réunion, célébre la messe à la Vierge Noire pour donner le coup d’envoi du mois de Marie.

 

Pour les Chrétiens, le mois de mai est considéré comme le mois de Marie. C’est durant ces 31 jours que la Vierge Marie est la plus célébrée. Une pratique qui date du début du 18ème siècle avant d’être généralisée au 19ème siècle.

Dans ce cadre, l’évêque de La Réunion célébre une messe du côté de la Vierge Noire sur la commune de Sainte-Marie.

À noter que la fête est complète en 2016 car depuis le vendredi précédent, l’eau coule à nouveau dans le canal de la Vierge Noire situé en dessous de la statue grâce au travail d’une association et de ses bénévoles.

Durant ce mois-ci, il y aura plusieurs fêtes à célébrer chez les Chrétiens avec notamment l’Ascension, mais aussi la Pentecôte.

L’eau sacrée de retour dans le canal de la Vierge Noire

Asséché depuis des années, le canal de la Vierge Noire voit à nouveau de l’eau couler grâce au travail d’une association.

Les fervents chrétiens viennent  nombreux autour du canal situé sous la Vierge Noire depuis que de l’eau coule à nouveau.

Pour que l’eau sacrée fasse son retour, il a fallu la mobilisation des bénévoles de l’association Tous Ensemble.

"Pendant 5 mois, on a mis le paquet. C’était très difficile à cause d’un accès compliqué au canal. L’ancien canal avait des parties en tole, il y a eu de la corrosion et cela a pourri. Il fallait trouver l’idée pour que le canal puisse retrouver son eau rapidement", explique un membre de l’association.
Les bénévoles étaient encore mobilisés lorsqu'un nouveau bouchon s’était créé mais a pu être résorber.

Les croyants sont heureux de retrouver l’eau sacrée du canal de la Vierge.

"C’est un plaisir de revoir l’eau surtout que ça a été toujours là mais ça a disparu et on ne sait pas pourquoi ça a disparu. On attendait tous le retour de l’eau."

Autour du canal, les fervents affluent. Certains s’aspergent de l’eau sacrée, alors que de nombreux croyants remplissent des bouteilles d’eau.

"On se lave le visage, les mains et les pieds et là où on a mal."

"La Vierge réalise ce dont vous avez besoin dans votre vie."

"Pour ma voiture, la mettre propre et avoir une surveillance de la Vierge."

 

 

Jubilé épiscopal de Mgr Aubry et Ascension : 10 000 fidèles présents au Chaudron

Ce jeudi 5 mai 2016 est célébrée la messe de l’Ascension au Chaudron, à 10h00. Cette année, deux événements auront lieu au cours de la même messe. En plus de cette fête chrétienne, les quelques 10 000 fidèles célèbreront également la messe d’anniversaire pour la fin des festivités du Jubilé Épiscopal de Monseigneur Gilbert Aubry. Un jubilé débuté par une messe d’action de grâces lundi 2 mai, à la Cathédrale de Saint-Denis.

 


Une messe célébrée en langue des signes

Une fois par mois à l’église de Sainte-Clotilde, la messe est célébrée par le prêtre et un interprète traduit le sermon en langue des signes.

Dans l’enceinte de l’église de Sainte-Clotilde, le sermon prononcé par le prêtre est aussi traduit en langue des signes pour les sourds et malentendants.

Des dizaines de personnes sont en situation de handicap et peuvent suivre la messe grâce à l’interprète présent une fois par mois. 

Pour Éric, la traduction en langue des signes est indispensable. "Ce serait difficile pour moi. Parce que quand le prêtre parlerait, je ne saurais pas ce qu’il dit. Je ne comprendrais rien. Il y a les textes et les chants qui sont affichés, mais la parole de Dieu et l’explication du prêtre, je ne la saurais pas."

 

Adeline, baptisée, fait du catéchisme. Pour elle, avoir un interprète, c’est avant tout une question d’égalité. "On est au même niveau que les entendants, on n’est pas en dessous. Nous, les sourds, on vit notre foi, on entend ce que Dieu nous dit aussi. On sait ce que Dieu nous dit, ce qu’il se passe dans la religion, dans la foi. Les sourds ont la même valeur."

 

C’est aussi une manière d’être intégré dans la communauté chrétienne : "On participe bien tous ensemble. Le Père est attentif. On a une bonne communication."

 

Pour l’interprète Nathalie Rivière, soeur Marie Fernand pastorale des personnes sourdes, explique : "J’ai ma petite place. Je suis là pour les aider et ils m’aident aussi. C’est un véritable partage, un échange."


 

Sabres et tracteurs bénis pour une campagne sucrière réussie !

Planteurs catholiques et hindous ont rendez-vous sur la plateforme des Tamarins à Saint-Gilles-les-Hauts pour bénir les sabres et tracteurs nécessaires à la coupe de cannes à sucre. Un événement organisé par l’Association de Communication et d’Information des Agriculteurs de l’Ouest (Aciao).

À l’initiative de l’Association de Communication et d’Information des Agriculteurs de l’Ouest (Aciao), une bénédiction des tracteurs et des sabres sera réalisée afin de mettre toutes les chances de leur côté pour une bonne campagne sucrière.

 

Bénédiction des sabres et tracteurs
La bénédiction des planteurs catholiques et hindous est de retour le 2 juillet à Saint-Gilles-les-Hauts.

En 2015, l’Association de Communication et d’Information des Agriculteurs de l’Ouest (Aciao) n’avait pu organiser l’événement, les acteurs de la filière canne sont de retour sur la plateforme des Tamarins

.

"Les deux prêtres vont bénir ensemble le matériel", explique Bernard Moutan-Virin.

"La canne à sucre fait partie du patrimoine de La Réunion"


Le président de l’Association de Communication et d’Information des Agriculteurs de l’Ouest (Aciao) de préciser que cet événement n’est pas réservé qu’aux planteurs. "La bénédiction est ouverte à tout le monde, car la filière canne fait partie du patrimoine réunionnais".

 

Après le coup d’envoi de la campagne sucrière dans le nord et l’est de l’île ce lundi 27 juin et le début de la campagne dans le Sud prévu le lundi 11 juillet, cet événement est attendu par les planteurs.

À cette occasion, sabres et tracteurs, leur matériel nécessaires à la coupe de cannes à sucre est béni.

 

Le lendemain, un autre événement similaire est prévu à Saint-Louis. Dans la continuité de cette tradition, une messe solennelle et une autre bénédiction sont prévues, sur le site de la Balance à Bois de Nèfles Cocos.

 
 


Réagir


CAPTCHA