Firmin Viry

"Le maloya, c’est notre identité et les racines du peuple réunionnais"

Très peu ont une carrière aussi longue et aussi belle !

Firmin Viry est de ceux-là !

80 ans cette année, et 65 ans de carrière. Et pour les fêter, une date à retenir : le 12 décembre au Téat Plein Air de Saint-Gilles.

Firmin Viry était sur le plateau du 19 h d’Antenne Réunion :

Le chanteur Firmin Viry - LINFO.re - Vidéos, La Réunion

Afficher l'image d'origine

 

65 années consacrées au maloya

65 ans de carrière à son actif, et l’heure de la retraite pour le maloya n’est pas encore d’actualité pour Firmin Viry.

 

"Mon but de travailler avec le peuple réunionnais, c’est de mettre en avant nout culture. Moin l’a commencé le travail à l’âge de 15 ans, jusqu’à aujourd’hui. Mi dit que avant disparaître, i fo fer un joli travail pour le peuple La Réunion parce que li mérite, et moin aussi".

 

Un concert pour la reconnaissance de la culture d’un peuple

 

"Cette grande manifestation marque la reconnaissance de 65 ans de carrière et de reconnaissance de la culture d’un peuple, mais aussi de 80 ans de vie. Mi remercie tout les fans que l’a donn à moin un coup de main. Jusqu’à aujourd’hui à mon âge, néna encore des jeunes i tien bon la main" souligne cette figure emblématique du maloya.

 

"Le maloya, c’est notre identité"

 

"Le maloya, c’est notre identité et les racines de la culture d’un peuple. Il ne faut jamais lâcher" souligne Firmin Viry.

 

Retour sur un lieu symbolique

Et pour marquer l’événement, ce concert d’anniversaire se déroule au Téat Plein Air de Saint-Gilles. Un lieu symbolique car c’était là qu’il s’est produit pour la première fois sur scène.


 

Firmin Viry est un chanteur réunionnais de maloya.

Il a développé ses talents musicaux dans les champs de cannes à sucre toute en menant une lutte pour la défense des droits des coupeur de cannes, métier qu'il exerça lui même toute sa vie entre Saint-Pierre et Le Tampon. Proche du Parti communiste réunionnais à sa fondation, il proposa alors, le premier maloya chanté et dansé en public.

Firmin Viry mena un autre combat implacable pour l'abolition de l'interdiction du Maloya. C'est à son arrivée au pouvoir que le Président de la République François Mitterrand leva l'interdiction.

 



Réagir


CAPTCHA